Extrait de Novecento: pianiste d' Alessandro Baricco

Publié le par LN

" C'est là, à ce moment-là, que le tableau se décrocha.
     Moi, cette histoire de tableaux, ça m'a toujours fait une drôle d'impression. Ils restent accrochés pendant des années et tout à coup, sans que rien se soit passé, j'ai bien dit rien, vlam, ils tombent. Ils sont là accrochés à leur clou, personne ne leur fait rien, et eux, à un moment donné, vlam , ils tombent, comme des pierres. Dans le silence le plus total, sans rien qui bouge autour, pas une mouche qui vole, et eux: vlam. Sans la moindre raison. Pourquoi à ce moment-là et pas à un autre? One sait pas. Vlam. Qu'est- ce qui est arrivé à ce clou pour que tout à coup il décide qu'il n'en peut plus? Aurait-il donc une âme, lui aussi, le pauvre malheureux? Peut-il décider quelquechose? ça faisait longtemps qu'ils en parlaient, le tableau et lui, ils hésitaient encore un peu, ils en discutaient tous les soirs, depuis des années, et puis finalement ils se sont décidés pour une date, une heure, une minute, une seconde, maintenant, vlam. Ou alors ils le savaient depuis le début, tous les deux, ils avaient tout combiné entre eux, bon t'oublie pas que dans sept ans je lâche tout, t'inquiète pas, pour moi c'est bon, alors d'accord pour le 13 mai, d'accord, vers six heures, ah j'aimerais mieux six heures moins le quart, d'accrod, allez bonne nuit, bonne nuit.  Sept ans plus tard, le 13 mai, six heures moins le quart: vlam. Incompréhensible. C'est une de ces choses, il faut pas trop y penser, sinon tu sors de là, t'es fou. Quand le tableau se décroche. Quand tu te réveille un matin à côté d'elle et que tu ne l'aimes plus. Quand tu ouvres le journal et tu lis que la geurre a éclaté. Quand tu vois un trian et tu te dis "je me tire". Quand tu te regardes dans la glace et tu comrpends que tu es vieux......"

Lu hier soir, coup de foudre pour ce passage..

Publié dans bitsandpieces

Commenter cet article

Nath 04/03/2008 23:49

Je l'ajoute à ma liste de lectures...