Conflit israelo-palestinien

Publié le par LN

Cela m'a toujours semblé loin, cela m'a toujours semblé ridicule, cela m'a toujours semblé extrêmement compliqué, mais parfois la vie vous guide vers des sujets qui vous intriguent depuis longtemps mais dans lesquels vous n'aviez jusqu'alors jamais plongé, c'est mon cas, le hasard fait que, en ce moment ,je découvre des choses sur ce conflit, qui m'aident à comprendre. 
Mais tout ce que je voulais partager avec vous c'est  la découverte de ce poète, Mahmoud Darwish. Une poésie qui n'a rien d'extraordinaire, si ce n'est qu'elle prône le droit d'être humain et de vivre en paix. D'origine arabe, il a vécu ce conflit de plein fouet, a dû s'exiler, vivre avec de faux papiers, mais est toujours resté fidèle à lui-même, y-compris dans ses idées politiques.
Des amis israéliens, il en a toujours eu. Dans sa jeunesse, il milite au Parti communiste israélien où Juifs et Arabes se mélangent. Pourtant il a souffert de ce régime. Voilà quelqu'un d'intelligent, qui sait que rien ne sert de mettre tout le monde dans le même sac..
Voici un de ses poèmes:


Si nous le voulons

 

"Nous serons un peuple, si nous le voulons, lorsque nous saurons que nous ne sommes pas des anges et que le mal n’est pas l’apanage des autres.

Nous serons un peuple lorsque nous ne dirons pas une prière d’action de grâces à la patrie sacrée chaque fois que le pauvre aura trouvé de quoi dîner.

Nous serons un peuple lorsque nous insulterons le sultan et le chambellan du sultan sans être jugés.

Nous serons un peuple lorsque le poète pourra faire une description érotique du ventre de la danseuse.

Nous serons un peuple lorsque nous oublierons ce que nous dit la tribu..., que l’individu s’attachera aux petits détails.

Nous serons un peuple lorsque l’écrivain regardera les étoiles sans dire : notre patrie est encore plus élevée... et plus belle !

Nous serons un peuple lorsque la police des mœurs protégera la prostituée et la femme adultère contre les bastonnades dans les rues.

Nous serons un peuple lorsque le Palestinien ne se souviendra de son drapeau que sur les stades, dans les concours de beauté et lors des commémorations de la Nakba. Seulement.

Nous serons un peuple lorsque le chanteur sera autorisé à psalmodier un verset de la sourate du Rahmân dans un mariage mixte.

Nous serons un peuple lorsque nous respecterons la justesse et que nous respecterons l’erreur."

Publié dans bitsandpieces

Commenter cet article